Posted on Laisser un commentaire

Le musée de la chaussure

Nous habitons Romans sur Isère, berceau de la fabrication de chaussures. Alors, il était incontournable de faire la visite du musée de la chaussure.

Il est gratuit pour les enfants et retrace l’histoire de la chaussure à travers les siècles. Très intéressant.

La visite commence par les outils de fabrication 

Les étapes de fabrication

L’histoire de la chaussure remonte jusque dans l’Egypte ancienne

Dans la Rome Antique

Au temps des rois

 

Les enfants aussi avaient leurs chaussures

Les chaussures de Mongolie

De chine

De Sibérie

Les indiens d’Amériques

Les premiers talons

Désolée pour la mauvaise qualité des photos…

Les bottes des mousquetaires

Les vraies chaussures portées par les acteurs du film TItanic

Une exposition à découvrir si vous êtes de passage dans la Drôme….

 

Il y avait au moment de notre visite une exposition temporaire sur la seconde guerre mondiale. 

L’occasion d’improviser un petit cours d’histoire…

 

Une petite exposition qui permet de mettre en image mentales cette partie de l’histoire.

Posted on Laisser un commentaire

Le château de Langeais

Une belle façon d’apprendre c’est de voir.

L’histoire particulièrement se retient bien mieux lorsqu’on le voit en action ou en imagination. C’est pour cela que mes garçons lisent des récits historique ou encore des romans historiques. Ils font ainsi marché leur imagination.

Mais c’est encore mieux quand ils peuvent mettent en image ce qu’ils ont appris. Ainsi, on allie les apprentissages aux vidéos mais aussi aux visites de lieux historiques ou encore de musées.

Aujourd’hui, je vais vous montrer quelques images du château de Langeais où on a assisté au mariage d’Henri IV.

Nous avons pénétrer dans le château par l’ancien pont levis remis d’aplomb. 

Avec ses anciennes douves

Vêtements d’époques

Entre le moyen âge et la renaissance

Un très beau parc où l’on peut flâner

Aménagé pour les enfants

L’intérieur du château étant trop sombre, je n’ai pas pu prendre de photos de qualité…

Après cette belle visite qui a durée une heure et demi, nous sommes allés manger dans un petit restaurant très sympathique que je vous conseille :

On ne dirais pas un restaurant à première vue et il n’est pas très grand, mais nous n’avons pas été déçus.

Puis une petite balade dans le village pour digérer.

Une journée bien sympathique que je vous recommande.

Posted on Laisser un commentaire

Vélorail des Gorges du Doux

Connaissez-vous l’attraction le Vélorail des Gorges du Doux  ?

Si non, vous aurez sûrement compris qu’il s’agit de faire du vélo sur des rails tel un train.

Quand  on m’a proposé cette activité, j’ai trouvé ça plutôt sympa comme concept. Car trouver des pistes cyclables où faire du vélo avec les enfants est assez difficile. Et puis, si on a la chance d’en avoir une près de chez nous, il faut souvent commencer le trajet en voiture pour éviter des temps de vélo trop long. Les déplacements sont donc contraignants.

Et puis, pour tout dire, nous n’avons pas de vélo 😅

Donc, le vélorail est une très bonne alternative. Malheureusement, le jour où nous l’avons testé, nous n’avons pas eu de chance car il y avait un vent très froid qui à un peu tout gâcher. Mais, ça reste un bon souvenir.

Seuls deux passagers peuvent pédaler et trois peuvent s’installer à l’arrière. Pratique pour pouvoir se relayer. 

 

Sur des anciennes rails de chemin de fer, et dans la nature. 

On a pu croiser des vaches. 

Qui nous ont elles aussi regarder passer avec curiosité…

On a pu profiter de beaux paysages. 

 

On a passé un bon moment glacial… A faire par beau temps 😅😊

Posted on Laisser un commentaire

Journée découverte des insectes

Comme nous faisons l’école à la maison nous ne bénéficions pas d’interventions extérieurs pour nous faire découvrir un métier, une passion ou un art. Alors, nous sommes partis à la découverte de quelqu’un de notre entourage qui est passionné par les insectes et qui a pu faire découvrir ces petites bêtes aux garçons qui l’ont écouter avec grand intérêt.

Il a commencé par une petite leçon sur la façon de reconnaître les différentes catégories d’insectes. 

Il nous a ensuite montré la plus impressionnante bête de sa collection. 

Brrr, heureusement qu’on sait qu’elle ne sont plus en vie !

Comme je vous l’ai dit, il était passionné et c’était préparer avec minutie. 

Des fiches pédagogiques pour nous aider à reconnaître les insectes en fonction de la forme de leur tête. 

Et puis, il nous a finalement montré toute sa collection d’insectes dont certains sont juste magnifiques. 

Aussi belle dessus que dessous !

 

Le scarabée rhinocéros

L’insecte qui a une tête de singe 

Vous saviez qu’il y avait autant d’insectes différents ? Et encore ! Je ne vous ai pas tout montrer… Un thème très intéressant à aborder avec vos enfants. 

Posted on Laisser un commentaire

Le musée d’Aquitaine

Lors d’un passage à Bordeaux, nous nous sommes arrêtés au  musée d’aquitaine. Un musée très riche qui retrace notre histoire depuis l’antiquité jusqu’à l’époque moderne.

Il faut prévoir la journée pour le visiter, car il y a beaucoup à voir. Par contre, ce musée est très intéressant pour illustré le cursus scolaire en histoire.

Voici un petit aperçu de ce que nous pourrez y voir.

Des mises en scène d’une fouille archéologique.

Des crânes 

Les premiers outils

Des maquettes 

Des bijoux

L’histoire de l’esclavage

Des objets à toucher (rare dans les musées)

L’époque romaine est très bien représentée et il y a une salle entière qui reconstitue une pièce d’un monument de cette époque. 

Des pièces et autres objets

Un métier à tisser du début du siècle.

De la vaisselle.

Des cercueils

Des reconstitutions

Le moyen âge

Une rosace grandeur nature avec l’explication audio

Des cercueils qui font peurs

De la belle vaisselle

Une partie dédiée à la navigation

 

Des vidéos pour expliquer l’esclavage.

La reconstitution d’une épicerie des pays colonisés. 

Les photos ne sont pas de belles qualités . Pardon !
Un musée à visiter absolument !

Posted on Laisser un commentaire

Montauban

En Février 2017, nous avons commencé une nouvelle vie, celle de la scolarité à domicile.

Le premier objectif de ce changement, était de passer plus de temps avec nos enfants. Comme nous sommes en Free-lance, nous avons tout le loisir de le faire.

Personnellement, j’ai mis mon activité de Formation en sourdine pour devenir le professeur particulier de mes garçons. Et l’avantage de la scolarité libre, c’est que nous pouvons désormais accompagné Monsieur dans ses déplacements pro et même les allonger 😁

Cette petite rétrospective étant faites, voilà en image, le premier voyage pro que nous avons pu faire à Montauban.

Nous commençons la découverte de la ville par ce buste de Jeanbon St-André

Autant dire que ce prénom à bien fait rire les garçons

 

Montauban fait un peu penser à Toulouse. Cette très jolie place est très agréable.

Et la toute nouvelle liberté est très appréciée…

Cette place est le haut lieu de la vie publique de Montauban, on comprend pourquoi !

Pour le coté scolaire, il y a un joli musée du patrimoine à visiter gratuitement et qui propose un parcours découverte historique dans la ville pour les enfants.

Le livret fourni par le musée qui sert de support à la découverte de la ville.

Nous avons ainsi pu faire une boucle en observant les alentours

Pour finalement, revenir sur la place boire un verre bien mérité.

Première étape ce cette première escapade terminée, nous nous sommes rapprochés de Bordeaux, autres paysages.

Autres occupations 😅

La ville est très belle et pleine d’histoire.

Nous avons pu ainsi faire une sortie scolaire et visiter le musée d’Aquitaine.

Celui-ci fera l’objet du prochain article.

🤗

Posted on Laisser un commentaire

Pourquoi je n’aime pas Halloween ?

Pourquoi je n’aime pas Halloween ? 

Sur internet, sur Instagram, sur Facebook, bref, sur toute la toile en ce moment il est question de la fête d’Halloween, de déguisements qui font peur, de citrouilles, de fantômes, etc…

Je me sens un peu en décalage donc avec internet en cette période… Mais, pourquoi je n’aime pas Halloween ?

En fait, la question que je me pose c’est pourquoi, vous, vous aimez cette fête 😅 ? Je plaisante… Les raisons pour lesquelles je n’aime pas cette fête, et qu’elle n’a donc pas cours chez moi, sont les suivantes :

  1. Les fantômes, les morts-vivants, les squelettes, le sang, les vampires, sorcières et loups-garous 😨. Je ne sais pas vous, mais moi je trouve cela vraiment horrible et même dégoûtant. Je ne me vois vraiment pas déguiser mes enfants en leurs dessinant une tête de morts-vivants sur le visage ou de fausses blessures dégoulinantes de faux sang. Tout cela renvoi au monde des esprits mauvais et personnellement je crois que ce monde existe vraiment et je n’ai aucune envie de lui rendre un quelconque hommage.
  2. Une fête doit être synonyme de belles choses, de couleurs, de sourires et de joie de vivre, de vie…🎉 Même si beaucoup d’efforts sont fournis pour égayer Halloween, je considère que c’est une fête bien macabre, qui tourne autour de la mort, de la peur et de tout ce qui est sombre… Je préfère donc de loin éviter cette “fête”. De plus, si je crois qu’il existe des esprits mauvais, je ne crois pas du tout que les morts vivent quelque part et qu’ils attendent que nous les célébrions ou que nous les délivrions de ces esprits mauvais… A mon sens, cette fête n’a donc aucun intérêt puisqu’elle a été créée par des religions spirites pour protéger les morts.
  3. Devoir quémander des bonbons en frappant aux portes. 🍬 Je n’ai tout simplement pas envie d’apprendre cela à mes enfants. Même si beaucoup jouent le jeu, je ne vois pas l’intérêt d’aller frapper aux portes pour dire : “des bonbons ou un sort”. On ne va pas réclamer aux gens des choses et surtout pas sous la menace, même fictive… 🤔
  4. Etre emprisonnée dans des traditions imposées par le système.🙈 Beaucoup fêtent Halloween parce que beaucoup fêtent Halloween… Les fêtent populaires sont souvent célébrées sans que nous nous posions trop de questions et je trouve cela bien dommage. Nous transmettons des valeurs et des enseignements à nos enfants par le biais des activités que nous leur proposons. Se renseigner sur ce que nous leur proposons est, à mon sens important pour que nous leur transmettions ce qui est en accord avec nos convictions… Libre à eux de faire leurs propres choix quand ils grandiront. Leurs choix seront alors guidés par des valeurs et non par du mimétisme.

Voilà donc pourquoi je n’aime pas Halloween… Peut-être que cet article aura fait grincer des dents à certains mais sachez que je respecte votre façon de penser car nous sommes tous libres de faire nos propres choix tout en respectant ceux des autres…

Et vous ? Dites-moi ce que vous pensez d’Halloween 😏

Posted on Laisser un commentaire

Rester une “Happy Family”

Si vous suivez le blog, vous vous rappelez peut-être de la recette de la “Happy Family”. Être une “Happy family”, c’est un concept qui me plait beaucoup car le bonheur se construit en famille.

Avoir la volonté d’être une “Happy Family” et l’être réellement sont deux choses bien différentes et le quotidien met parfois cette volonté KO.

Alors, comment RESTER une “Happy Family” ? Voici quelques petites astuces qui nous aideront.

Économiser du temps pour le passer ensemble.

Pas facile à faire… En effet, le travail est indispensable pour gagner de l’argent, argent lui-même indispensable pour vivre. L’école est elle aussi indispensable pour que nos enfants reçoivent une éducation correcte qui leur permettra de trouver un travail plus tard. A elles seules, ces deux activités prennent énormément du temps disponible sur les 24 heures quotidiennes. Mais nous ne pouvons souvent pas “rogner” sur ce temps-là. D’où l’utilisation du verbe “économiser”. Oui, c’est bien de l’économie que nous devons faire chaque jour pour passer du temps ensemble. On va pouvoir économiser sur les activités non indispensables comme :

  • regarder la télévision
  • jouer à des jeux vidéo
  • passer du temps sur les réseaux sociaux
  • faire du shopping
  • faire les courses
  • toute autre activité qui vous vient en tête

Tout ce temps que nous passons seuls, on peut “l’économiser” pour le passer à plusieurs et ainsi augmenter le plaisir d’être en famille. Bien sûr, économiser de veut pas dire se ruiner… On se gardera du temps à soi, parce que la solitude est toutefois utile et indispensable (elle aussi) à tout être humain…

Par contre, il y a aussi certaines activités que nous faisons seul et que nous pouvons transformer en les faisant avec les membres de notre famille. Par exemple :

  • cuisiner
  • bricoler
  • faire les courses
  • faire du shopping
  • regarder la télévision
  • jouer à des jeux vidéo
  • toute autre activité qui vous vient en tête

Ne pas gaspiller ce temps en se montrant bienveillant

Maintenant que nous avons libéré du temps (fait des économies), il faut utiliser ce temps de la bonne façon, ne pas le gaspiller… Nous pourrions gaspiller ce temps en nous montrant impatients, irritables ou bien tout simplement distrait par nos préoccupations.

La clé ? Se montrer bienveillant.

Facile à dire, mais comment fait-on ? L’important c’est de se préparer à être bienveillant. Et là, à chacun sa technique. Certains choisiront des méthodes de relaxation, d’autres de faire du sport pour évacuer le stress. Peu importe, ce qui est important c’est de réussir à faire que le temps libérer pour le passer en famille compte. Pour que les moments passés ensemble soient des moments qui resterons gravés comme des moments heureux…

Chercher à faire de chaque jour un jour heureux

Les deux points précédents seront d’une grande aide pour faire que chaque jour puissent se remplir de bonheur… Pleins de petits rien qui ferons que les souvenirs de jours heureux vont s’amonceler…

Un fou rire avec son enfant pour une blague bête, une fierté devant une pâtisserie faite à quatre mains ou même un moment de silence,ensemble, à observer le ciel. Le bonheur réside dans les choses les plus simples. A nous de savoir les exploiter pour faire de chaque jour un jour qui compte.

Se câliner

On le sait mais le fait-on ? Se câliner c’est la base de l’amour dans une famille.

Toutes les occasions sont bonnes pour faire des câlins. Ne soyons pas avare de ces petits gestes qui font du bien tant à ceux qui les donnent qu’à ceux qui les reçoivent.

Résultat de recherche d'images pour "les bénéfices des calins"

Se pardonner facilement

Tous, nous faisons des erreurs… Nous avons donc tous besoin du pardon des autres. Mais, nous avons aussi besoin de notre pardon à nous… Ne soyons pas trop durs avec nous-même. Il est normal de s’emporter quelques fois, de perdre patience, de dire un mot plus haut que l’autre…

Le remède pour se réconcilier facilement ou ne pas s’en vouloir trop longtemps : les câlins… Après un câlin, c’est toujours plus facile de demander pardon, de pardonner et de passer par-dessus les petits “couacs” de la vie quotidienne.

S’aider et s’écouter

Tout n’est pas toujours tout rose dans une famille et il faut savoir prendre le temps de régler ensemble les petits ou gros problèmes rencontrés par les membres de la famille.

Ne laissons pas un membre de la Happy Family se retrouver seul face à ses problèmes… L’écoute et l’entraide sont le ciment de la famille. C’est ce qui fera que nous aurons plaisir à rentrer chez nous. Nous créerons ainsi un cocon où nous nous sentirons bien et où toute la famille se sentira en sécurité et trouvera le soutien nécessaire pour affronter les difficultés de la vie quotidienne.

Être heureux d’être ensemble, tout simplement…

 

Posted on Laisser un commentaire

Nouvelles ressources pour notre école à domicile

Depuis que nous avons fait le choix de faire l’école à la maison, nous avons opté pour une instruction libre.

Ceci pour plusieurs raisons.

  • Nous ne voulions pas être dépendant de devoirs à rendre à une date donnée.
  • Nous ne voulions pas, non plus, qu’une pression scolaire soit exercée sur nos enfants, avec des échéances qui demandent de travailler à la maison au même rythme qu’à l’école.
  • Et la dernière raison qui nous a fait choisir l’IEF, c’est le coût des cours par correspondance. Nous trouvions les cours trop chers par rapport à ce qui était proposé.

Au vu de tout cela, nous avons donc décidé que je préparerais les ressources moi-même. Alors, comme je vous l’ai dit dans un précédent article, j’ai trouvé tout un tas de site proposant des ressources gratuites et très utiles. Des cours, des exercices corrigés et même des leçons vidéo.

Puis, pour m’aider à donner un cadre (oui parce qu’on part vite dans tous les sens tant il y a de choix sur le web), je me suis inscrite sur un site qui fournit des cours et des exercices classés par niveau et matières à un prix raisonnable. Parfait pour la primaire.

Mais voilà, mon aîné entrant en 5e cette année, les ressources devenaient rares sur cette toile pourtant immense. Beaucoup de leçons écrites (donc peu captivantes), peu d’exercices et encore une fois, pas de structures…

N’étant pas professeur, préparer les leçons et les exercices devenait difficile pour moi.

Alors, je me suis une nouvelle fois mise à l’affût de sites qui pourraient motiver mon garçon à apprendre avec plaisir. Et surtout, à progresser et à avoir de véritables acquis.

Et dans mes recherches, je suis tombée sur un site intrigant : Les cours griffon .

Ce site m’a intriguée car il propose une formule que je n’avais encore pas vue sur le net : des cours vidéo et des exercices écrits complets pour le collège (et le CM2), avec un réel suivi et avec une structure concrète. Tout cela, sans échéance et avec une vraie liberté de travail. Pour ne rien gâcher, ces prestations sont proposées à un prix tout à fait raisonnable. J’ai alors été creuser un peu plus et ce que j’ai compris m’a plu. Cette vidéo de présentation vous expliquera son fonctionnement mieux que moi :

Ce que j’ai trouvé top, c’est que nous pouvons faire un essai gratuit pour voir si la formule nous convient vraiment en cliquant sur cette image :

C’est d’ailleurs en faisant cet essai que j’ai fini d’être convaincu. Mais le plus important, c’est que mes garçons ont eux aussi été conquis ! En effet, les cours sont clairs et bien structurés. Comme ils sont donnés par vidéos, les enfants ont réellement le sentiment d’être en présence d’un professeur. Ils sont donc attentifs. De plus, comme ils ont un support écrit, ils peuvent suivre facilement les consignes, les exercices et noter la leçon en même temps que leur professeur.

                                                 

 

Trois autres avantages notables, sont que

  • Mes garçons peuvent mettre la vidéo sur pause s’ils n’ont pas eu le temps de terminer d’écrire la leçon, ils peuvent revenir en arrière s’ils n’ont pas compris une partie de la leçon et ils n’ont pas de temps impartis pour finir leurs exercices. Ceci est donc le premier avantage : jouer avec le bouton pause, avant ou arrière pour suivre à leur rythme.
  • Le deuxième est que les supports écrits sont imprimables. Pas besoin d’attendre les cours par courrier ou de les renvoyer, c’est nous qui les imprimons. On peut ainsi être vraiment maître du rythme auquel nous voulons travailler.
  • Un autre avantage que je trouve à ses cours, c’est d’avoir un professeur qui nous suit dans nos déplacements, sans que nous ayons besoin de rester en contact par téléphone. C’est aussi un gros avantage si, comme nous vous vous déplacer souvent en France ou ailleurs.

Des cours pour l’école à la maison mais pas seulement !

Si vous avez des enfants scolarisés ils pourront eux aussi trouver leur intérêt à suivre ces cours. Comme vous le verrez en allant visiter le site, vous pouvez utiliser ces cours d’autres façons :

  • En appui de la scolarité, pour aider l’enfant à réviser, à comprendre, à s’approprier ce qu’il a appris en classe.
  • En soutien scolaire, pour revenir sur des notions non maîtrisées l’année précédente
  • En cahier de révision, pour continuer d’apprendre pendant les vacances scolaires
  • En soutien à un élève “dys” ou précoce.

Ce site vaut vraiment le détour, je vous invite donc à le visiter pour vous faire votre propre opinion. 

Cliquez sur l’image

 

PS : Si vous êtes intéressés par un abonnement vous pouvez utiliser le code promo : jouets, pour avoir une réduction 😉

 

 

Posted on Laisser un commentaire

Règle 1 : Accepter que tout ne se passe pas comme prévu

Quand on veut devenir parents, c’est que nous avons (en général) une idée bien précise du genre de parent que nous serons, de notre futur enfant, de notre façon de l’élever, de ce que nous allons permettre et refuser, de notre attitude avec lui, etc…

Mais voilà, la réalité revient souvent comme un boomerang et ce dès la maternité.

J’avais prévu de l’allaiter…

En commençant par le début de l’aventure, quand nous arrivons à la maternité pour accoucher. Si vous êtes comme moi, nous avions anticipé notre positon pour accoucher dans les meilleures conditions. Nous avions préparé notre endurance à la douleur en nous disant que rien de nous empercherait de passer un merveilleux moment et que la rencontre avec bébé serait idyllique… Nous avons prévu de l’allaiter en nous documentant sur le sujet afin de le maîtriser parfaitement et d’être fin prête pour notre petit bout tant attendu…

Et là, c’est le drame… L’accouchement ne se passe pas du tout comme prévu. La position choisie ne convient pas à la sage-femme qui nous demande d’en choisir une autre. La douleur est insupportable et tant pis pour les bonnes résolutions on demande une péridurale. Finalement, la sage-femme nous annonce que bébé met trop de temps à sortir et qu’il va falloir partir en salle d’opération pour pratiquer une césarienne, sinon il va perdre trop d’oxygène… Voilà, bébé arrive enfin mais nous ne pouvons pas l’accueillir car nous sommes à moitié endormies à cause de l’anesthésie. Et enfin, coup de grâce, bébé est un bébé paresseux qui ne boit pas assez au sein car cela lui demande trop d’efforts et on nous conseille de lui donner le biberon…

Je grossis volontairement les choses (quoique, certaines ont vécu cela en vrai) car c’est un peu ce qui va nous arriver tout au long de notre vie de parents.

OK, alors je fais comment pour me préparer ?

La question est peut-être : peut-on vraiment se préparer à devenir parents ?

Heureusement la réponse à cette question est OUI ! Oui, mais ce n’est pas si simple… Vous pourrez vous préparer certes, mais vous ne pourrez pas anticiper… Je m’explique :

Se préparer à la naissance de notre premier enfant 

Pour se préparer à la naissance de notre premier enfant (oui parce que pour le deuxième on est prêt) c’est assez simple. Aujourd’hui, avec internet, nous avons une source inépuisable d’informations, de faits vécus et de conseils en tous genres pour être (même) plus que prêt pour le jour où bébé arrive et pour tout le reste de sa vie.

Nous pourrons aussi trouver de quoi faire pour éduquer notre enfant. Nous avons accès aux conseils pour l’endormissement de bébé, comment l’allaiter et le nourrir, les premières dents, les premiers caprices, comment maîtriser la parentalité positive, la pédagogie Montessori, bref, nous l’avons compris, les conseils ne manquent pas et nous pouvons être plus que prêts pour la venue de notre enfant chéri.

Mais voilà, il y a une chose à laquelle nous ne pouvons pas nous préparer.

Nous ne pouvons pas anticiper !

La limite est fine, mais préparation et anticipation ce n’est pas tout à fait la même chose. Je peux me préparer à avoir un ado renfermé, qui ne veut plus me parler, me raconter ses journées… Mais je ne peux pas anticiper ma réaction. Je vais me préparer à bien réagir et à le respecter et dans la réalité perdre patience parce qu’il ne veut pas sortir de sa chambre et faire une activité en famille.

Pareillement, je peux me préparer à donner une certaine éducation à mon enfant mais je ne vais pas pouvoir anticiper ses réactions (oui parce que ce n’est pas un robot programmable) ni les miennes en retour aux siennes 🤔.

Il va donc falloir accepter de lâcher prise.

Se préparer à devenir parents est une très bonne chose. Cela va nous aider à assumer notre rôle de la meilleure façon possible. Par contre, se préparer ne signifie pas tout maîtriser ! Pour être un parent épanouie il nous faudra accepter de faire des erreurs, de changer notre opinion sur certains points ou encore d’être un peu plus souple ou plus strict que prévu car nous devons nous adapter aux comportements de notre enfant.

La vie sera plus belle

Accepter de ne pas tout maîtriser (en vrai c’est impossible alors autant l’accepter) c’est se libérer d’un poids qui pèse lourd sur nos épaules mais aussi sur celui de nos enfants. C’est donc vivre plus heureux en se prenant moins la tête.

Tout au long de notre vie de parents acceptons donc que tout ne se passe pas comme prévu !